Loisir ou Compétition : Rejoignez un Club de la Fédération

Alpin H: Bormio pour finir

29.12.06


Pour la dernière course de l’année 2006, sur une Stelvio toujours aussi difficile et dans des conditions encore un peu plus extrêmes que la veille, avec notamment une piste nettement plus lustrée, les Autrichiens ont une nouvelle fois répondu présent avec le doublé de Michael Walchhofer qui décroche la 8ème victoire de sa carrière en descente, lors de cette seconde descente d’un niveau extrêmement relevé. Auteur d’une course parfaite et au terme d’une descente époustouflante, il s’impose avec 22/100ème d’avance sur l’Italien Peter Fill. Comme hier, l’Autrichien Mario Scheiber s’offre un nouveau podium confirmant qu’il faisait bien parti, dorénavant, des grands de la discipline, réalisant une course quasi parfaite, avec des trajectoires tendues et osées sur cette piste si exigeante, qu’il ne pratique que pour la 3ème fois. Déception du côté de l’équipe de France qui, après le forfait d’Antoine Deneriaz (1), n’ont pas été en mesure de jouer les premier rôles, malgré les bonnes perspectives exposé tant sur les descentes d’entrainement, depuis le début de saison, que lors de la descente d’hier ou Pierre Emmanuel Dalcin, notamment, avait le ski et l’engagement pour jouer un top 10, voir un podium. Certes, ils sont trois à se classer parmi le top 30, mais relégués bien loin des meilleurs, malgré un bon ski et de bons passages, Yannick Bertrand termine 23ème, Pierre Emmanuel Dalcin 25ème et mention particulière pour Marc Bottollier qui après sa 11ème place de la veille, termine malgré son dossard 40 à une honorable 29ème place, le seul dossard élevés à intégrer le top 30. Cyril Nocenti termine 39ème, Adrien Theaux 41ème, Johan Clarey est parti à la faute et Thibault Garnier qui a chuté hier, n’a pas pris le départ.

Réactions

Yannick Bertrand: “Je suis déçu par ma course d’aujourd’hui, même si j’ai mieux abordé la piste ce matin qu’hier. Techniquement, ça va, mais il faut encore trouver les petits réglages qui feront la différence, je sais que je ne suis pas loin”.

Pierre-Emmanuel Dalcin: “Je fais encore des fautes et je n’arrive pas à faire une course propre et régulière de haut en bas. Je suis déçu, car Bormio était une piste pour moi et je passe à côté”.

Marc Bottollier-Lasquin: “Je suis content de ma semaine à Bormio, je fais deux fois dans les points, je remplis les critères pour participer aux Championnats du monde. J’ai surtout pris une belle leçon dans la façon d’aborder les courses. Avant je voulais tout contrôler, j’ai compris qu’il fallait prendre les événements comme ils venaient”.

Stéphane Sorrel (entraineur groupe vitesse)

Une réaction après les deux descentes de Bormio?
C’est une réaction de déception, je pense qu’on n’arrive pas à passer le cap pour aller chercher des places dans les dix, voir mieux. Les gars sont compétitifs, mais à chaque fois on bute sur des détails, mais qui ont leurs importances.

Comment tu l’expliques?
Il y a plein de petites fautes, des fautes d’intensités pour beaucoup, c’est à dire qu’on n’arrive pas à faire la course pleine. On est bien sur des sections très difficiles et sur la section d’après on fait des petites fautes de lignes, d’inattentions qui coute très cher surtout quand tout le monde est dans la même seconde comme aujourd’hui. Pourtant tout est en place pour passer ce cap, que ce soit Pierrot, Bambou ou Johan qui l’on déjà prouvé en course ou sur les entrainements. Et je suis vraiment content de ce qu’à fait Marc hier et surtout aujourd’hui sur une piste qui avait changé par rapport à la veille et il est le seul avec Jaerbyn à pouvoir rentrer, c’est bien, même très bien pour lui.

Des nouvelles de Thibault Garnier qui n’a pas pris le départ aujourd’hui et de Johan Clarey qui est sorti?
Thibault, il a enfourché, hier dans la première courbe sur la partie haute de la piste et il a un hématome dans le dos, mais ca a l’air d’aller plutôt pas trop mal et pour Johan Clarey, c’est juste un abandon, une sortie de piste. Il n’y a pas eu de chute, il n’y a aucun problème.

(1) Le descendeur français Antoine Dénériaz ne prendra pas le depart de la deuxième descente de Coupe du Monde programmée aujourd’hui à Bormio (ITA). Une douleur inflammatoire au genou droit est à l’origine de ce forfait. En effet lors de la descente de Coupe du Monde à Val Gardena (ITA) le skieur de Morillon avait perdu son ski droit en pleine course, ce qui brutalisa et reveilla une douleur latente au genou. En accord avec l’encadrement médical fédéral Antoine Dénériaz a decidé de laisser reposer son genou quelques semaines, il devrait reprendre le ski en competition à Chamonix (FRA) le 20 janvier prochain.


Sélections : Coupe du Monde de Ski Alpin à Sölden

17.10.19


Une-séléctions-solden

Découvrez la première sélection de l’année pour la Coupe du Monde de Slalom Géant à Sölden (AUT)


Programme aménagé pour Alexis Pinturault

20.05.19


pinturault

n complément de l’annonce concernant la composition des Equipes de France, la Fédération Française de Ski a décidé d’aménager la programmation d’Alexis PINTURAULT avec pour objectif la performance et le suivi de l’athlète dans un programme de courses multidisciplinaires.


ÉQUIPES DE FRANCE 2019-2020 – SKI ALPIN DAMES

17.05.19


edf-skialpin

Voici la liste des Equipes de France en Ski Alpin Dames (Equipes de France A, B et Jeunes-Juniors) pour la saison 2019/2020.


ÉQUIPES DE FRANCE 2019-2020 – SKI ALPIN HOMMES

17.05.19


edf-skialpin

Voici la liste des Equipes de France en Ski Alpin Hommes (Equipes de France A, B et Jeunes-Juniors) pour la saison 2019/2020.


Le Ski Club d’Ancelle recherche un Entraineur principal

14.05.19


offre-web

Poste réservé aux travailleurs indépendants (dans le cadre d’un protocole de collaboration avec une ESF).


Partenaires Officiels

  • Audi
  • Caisse d'Epargne
  • Somfy
  • Odlo
  • Sun Valley
  • RichesMonts
  • Dare 2b
  • Le Pool
  • ESF
  • Domaines Skiables de France
  • Région Auvergne Rhône Alpes
  • Savoie Mont Blanc
  • Comté
  • Ministère de la Jeunesse et des Sports
  • MGEN

La FFS sur Facebook

La FFS sur Twitter