Loisir ou Compétition : Rejoignez un Club de la Fédération

Descente de Kizbuhel : Le record pour Cuche, 5e place pour Clarey

21.01.12


Une demi-descente mais pas un vainqueur au rabais. Très réduite, la descente de Kitz est revenue au maître des lieux, Didier Cuche. Le Suisse a parfaitement négocié l’unique passage technique, dans le grand dévers avant le schuss final. Sous la neige, il a dominé les Autrichiens de service, Romed Baumann et Klaus Kröll. “Je vis un rêve éveillé”, a t-il lancé à la foule. Le voici seul au sommet de la légende de Kitz avec cinq succès, dépassant Franz Klammer, pas vexé pour autant. “Je suis content pour Didier.” Un sacré pour le Jurassien pour son dernier Kitz puisqu’il prendra sa retraite en fin de saison.

A 10 centièmes du podium, on retourve Johan Clarey, impressionnant sur le bas (5e) alors qu’Adrien Théaux se glisse dans le Top 10 (9e). Parti fort, Yannick Bertrand recule au 19e rang. Guillermo Fayed est 23e et David Poisson marque encore des points (27e). Baptême très délicat pour Brice Roger. Le rookie de La Plagne, en vue lors des deux entraînements, est très loin (60e) et déçu.

Résultats

Réactions des bleus

Johan Clarey (5e): « C’était une course spéciale. Il y avait moins de sélection par le ski. Il y avait tellement de neige sur le plat, c’était incroyable ! Des monticules de neige. Je me disais : ce n’est pas une Coupe du monde ! Ils (les organisateurs) ont fait ce qu’ils pouvaient. C’est mieux que rien mais parfois, il vaut peut-être mieux qu’il n’y ait rien (sourire). Je fais un très bon dévers. C’était la seule partie technique de la course et je suis content pour çà. Je suis un peu déçu, j’attendais mieux. Ce n’est pas vrai Kitz mais c’est un vrai vainqueur! La belle histoire continue. Le boss de Kitz est toujours là. »

Adrien Théaux (9e): «Je suis déçu que ça se passe comme ça. On n’a pas pu faire exactement ce qu’on voulait. Je suis content que ça ait pu courir mais je pensais qu’on aurait pu au moins partir du Steilhang. C’est comme ça. Il fallait être bon comme ça. J’ai été bon sur la première partie. Après je perds du temps au milieu, où il ne fallait pas sortir des traces car il y avait vraiment de la poudreuse, et je fais un très bon bas. On a vu quand même pas mal de gars en difficulté dans le dévers. C’était la même piste que d’habitude. Ils n’ont pas enlevé les bosses, ni le dévers. Il manque juste de la vitesse sur le haut car on partait de moins haut et que la neige collait beaucoup. La course a été amputée de sa plus belle moitié. C’était un concours de glisse mais le meilleur a gagné. Didier reste toujours devant quelque soit les conditions. Il fallait compter sur lui. »

Yannick Bertrand (19e) : « Un peu déçu. J’étais parti mais je n’ai pas réussi à bien skier le dernier dévers. Je me suis fait bouger à l’entrée et je me suis durci ensuite. C’est un mauvais bas. Le revêtement est très très mou. Ce sont des conditions difficiles à aborder. On ne sait pas où on va. On a fait les deux entraînements sur la glace et là, c’est complètement différent. Kitz, c’est toujours Kitz. C’est sûr qu’on aurait aimé partir d’en haut mais ce n’était pas possible. Didier ? C’est vraiment génial. Ce matin, on est montés ensemble dans la cabine de Franz Klammer (dans le télécabine qui va au départ chaque ancien vainqueur a une cabine à son nom, ndlr)). Il n’a pas fait exprès. Je lui ai dit que c’était un signe. »

Guillermo Fayed (23e) : « Je suis déçu. Je fais juste une faute et aujourd’hui il ne fallait pas en faire vu les écarts. C’est dommage. On va rentrer à la maison pour souffler quelques jours avant la suite (le week-end prochain à Garmisch). »

David Poisson (27e): «Je suis dans les points, c’est déjà pas mal. L’an passé, j’étais déçu de ma 21e place mais là, 27e, ça me va. Pour l’instant, je m’en sors toujours mal mais j’aimerais bien partir avec les autres devant. Depuis le début de saison, je dis que c’est formateur de partir derrière mais je voudrais voir maintenant si la formation paie. »

En collaboration avec SkiChrono


Défi Terrésens : Les espoirs du Ski Alpin entourés de champions à Combloux

11.06.18


Défi Terrésens

Le plan d’eau Biotope de Combloux accueillait samedi 9 juin les meilleurs jeunes espoirs du Ski Alpin tricolores de moins de 16 ans dans le cadre du 5e Défi Terrésens.


Collectifs Nationaux 2018/2019 – SKI ALPIN HOMMES

01.06.18


edfalpin

Présentation des membres des collectifs nationaux par équipe.


Collectifs Nationaux 2018/2019 – SKI ALPIN DAMES

01.06.18


edfalpin

Présentation des membres des collectifs nationaux par équipe.


Bilan des courses internationales jeunes en Ski Alpin : saison 2017/2018

28.05.18


une-bilan-courses-jeune

Colette CORNU, avaline de coeur et observatrice passionnée du CIRQUE BLANC, nous remet son bilan des courses internationales jeunes 2018 en SKI ALPIN rédigé à la demande de la FFS


“COURCHEVEL MERIBEL 2023″ La France accueillera les Championnats du Monde de Ski Alpin 2023

17.05.18


mondiaux de ski alpin

La FEDERATION FRANCAISE DE SKI et les stations Olympiques de COURCHEVEL et de MÉRIBEL ont l’immense plaisir et la fierté d’annoncer que la FRANCE vient d’être choisie par la FEDERATION INTERNATIONALE DE SKI comme pays hôte des Championnats du Monde de Ski Alpin 2023.


Partenaires Officiels

  • Audi
  • Caisse d'Epargne
  • Somfy
  • Odlo
  • Sun Valley
  • RichesMonts
  • Le Pool
  • ESF
  • Domaines Skiables de France
  • Région Auvergne Rhône Alpes
  • Savoie Mont Blanc
  • Comté
  • Ministère de la Jeunesse et des Sports

La FFS sur Facebook

La FFS sur Twitter