Loisir ou Compétition : Rejoignez un Club de la Fédération

Les coulisses de Kitzbühel : Interviews, journée type et photos

27.01.15


> Chaque Coupe du Monde à Kitzbühel (AUT) est pour l’athlète un passage particulier mêlant excitation et appréhension. La “Colline au Chamois” accueille en effet les meilleurs skieurs internationaux pour en découdre sur un Super Combiné, un Slalom, et surtout, une Descente mythique sur la Streif.

Une ambiance fantastique, digne des 50 000 supporters qui se sont déplacés pour l’édition 2015.

Alexis Pinturault : “L’Autriche, le pays du Ski”

” Avoir déjà skié sur la piste de Kitzbühel il y a deux ans en arrière m’a servi aujourd’hui.
C’est toujours sympa d’être sur le podium, sur la première marche encore plus, et ici à Kitzbühel, c’est particulier parce qu’on est dans le pays du ski. La ferveur du ski se retrouve en Autriche. Aujourd’hui, je défendais mon titre, entre guillemets, puisqu’il ne s’agit pas de Championnats du Monde ou de Jeux Olympiques mais j’en suis assez fier. ”

Alexis Pinturault

Alexis Pinturault après sa victoire en Super Combiné à Kitzbühel

 —

Victor Muffat- Jeandet : “Une étape mythique”

Entretien avec un homme de l’ombre, Maurice Adrait

 

Maurice, on te voit souvent à la télévision lors des retransmissions en direct aux côtés des coureurs. Quel est ton poste au sein de la Fédération Française de Ski ?

” Je suis chargé de la coordination presse des Équipes de France de Ski Alpin Dames et Hommes, et des protocoles autour des compétitions. “

ADRAIT Maurice - Christophe Pallot / Agence Zoom

Maurice Adrait à Kitzbühel amène les skis à Alexis Pinturault pour le Podium

Raconte-nous la journée type d’un athlète de l’Équipe de France de Ski Alpin :

” L’athlète se lève tôt avec un départ de l’hôtel entre 7 et 8h pour se rendre sur la piste où a lieu la course. L’échauffement se fait avant ou après la reconnaissance de la piste selon les cas. Concernant la reconnaissance, elle dure environ 45 minutes pour les slaloms et jusqu’à 1h30 pour les descentes. Ensuite, les coureurs ont une heure de concentration sur la course. Lorsqu’il s’agit d’une épreuve de vitesse, on part sur une manche, tandis que pour le slalom, il s’agit de deux manches.
Si le coureur prend la tête du classement après sa course, il se place dans ce qu’on appelle le “leader board” jusqu’à qu’il soit détrôné. On fait attention à ce moment-là à ce qu’ils soient équipés des sponsors. La course terminée, il y a un premier podium. Les athlètes qui ne sont pas sur le podium commencent dors-et-déjà le jeu des interviews sur la zone journalistique.
Pour les trois premiers athlètes est organisé juste après la course le “podium des fleurs” sur l’aire d’arrivée et l’hymne du pays du vainqueur retenti.

PARIS Dominik,JANSRUD Kjetil,FAYED Guillermo lors du Podium des Fleurs - Christophe Pallot / Agence Zoom

PARIS Dominik, JANSRUD Kjetil, FAYED Guillermo lors du Podium des Fleurs – Christophe Pallot / Agence Zoom

Les interviews télévisés et radios continuent juste après ce podium. Ensuite, c’est la conférence de presse internationale pour les trois premiers coureurs. Il peut aussi y avoir des contrôles anti-dopage. Après cette conférence, nous faisons généralement un point avec la presse française présente.

Personnellement, je dois mener à bien, dans la zone d’arrivée, tout ce que l’on me demande. Lors d’interviews, je vérifie bien leur tenue pour que les sponsors soient vu afin de rendre ce que nos sponsors mettent dans la balance. ”
Maurice Adrait veille sur Marie Jay Marchand Arvier et Jennifer Piot sur le podium provisoire à Val d'Isère - Michel Cottin / Agence Zoom

Maurice Adrait veille sur Marie Jay Marchand Arvier et Jennifer Piot sur le podium provisoire à Val d’Isère – Michel Cottin / Agence Zoom

” Après, nous retournons à l’hôtel : les journalistes qui n’étaient pas sur place m’appellent pour quelques interviews. RMC organise souvent des directes à ce moment-là.
Le soir vient la Remise des Prix qui attire beaucoup de monde, surtout en Autriche. ”

L’hiver, ton emploi du temps et très chargé, mais qu’en est-il l’été ?

” Je gère principalement l’activité de chez moi tels que les rendez-vous téléphoniques. Sinon, je suis plutôt en récupération car l’hiver je me déplace énormément. En effet, au delà des compétitions, il y a les entraînement que je suis aussi. Environ 24h ou 48h avant l’épreuve, je fais un point presse et j’organise ce qu’il va se passer pendant et après la compétition.
Pendant l’hiver, si ma journée est longue, c’est que le résultat a été positif ! Ca ne me pose pas de problèmes mais je fais attention à ne pas pénaliser les athlètes car ils ont parfois des courses le lendemain. Je concentre tout pour qu’ils aient un maximum de récupération avec tout le travail de massages. Il y a un Kiné permanent à nos côtés, voir même un Ostéo. J’essaie donc de gagner du temps, tout le temps ! ”

Dans la peau d’un supporter – Reportage photos

Une supportrice
Slalom nocturne de Kitzbühel : Une supportrice aux avants-postes
Slalom nocturne de Kitzbühel - Podium
Slalom nocturne de Kitzbühel – Podium
Slalom nocturne de Kitzbühel - Podium
Slalom nocturne de Kitzbühel – Podium
Slalom nocturne de Kitzbühel - Le marathon d'interviews d'après-course

Slalom nocturne de Kitzbühel – Le marathon d’interviews d’après-course
Slalom nocturne de Kitzbühel - Podium de la journée et remise des dossards de la Descente du lendemain

Slalom nocturne de Kitzbühel – Podium de la journée et remise des dossards de la Descente du lendemain

Les légendes du Ski

Les légendes du Ski à Kitzbühel

Les vainqueurs des Coupes du Monde de Kitzbühel

Les vainqueurs des Coupes du Monde de Kitzbühel

La piste de Slalom sous les feux des projecteurs

La piste de Slalom sous les feux des projecteurs

Plus de 50 000 personnes ont patienté pour supporter les athlètes sur la Streif

Plus de 50 000 personnes ont patienté pour supporter les athlètes sur la Streif 

Le Fan Club de Guillermo Fayed en Autriche pour supporter le Chamoniard

Le Fan Club de Guillermo Fayed en Autriche pour supporter le Chamoniard

Le fameux podium nocturne de la Descente

Le fameux podium nocturne de la Descente 

Après l'effort, Guillermo Fayed est de retour à l'hôtel des Bleus

Après l’effort, Guillermo Fayed est de retour à l’hôtel des Bleus et rejoint ses compatriotes tels que Brice Roger, à gauche de cette photo

Jean-Baptiste Grange exprime ses ambitions aux médias avant le slalom de dimanche, à l'hôtel des Bleus

Jean-Baptiste Grange, à l’hôtel des Bleus, exprime ses ambitions aux médias avant le slalom de dimanche


Ouverture de la saison de Coupes du Monde à Sölden : Les sélections

20.10.17


bandeau_solden

Comme chaque année, le glacier de Rettenbach accueillera les premiers virages des meilleurs skieurs de la planète donnant le coup d’envoi de la saison de Coupe du Monde 2017-2018.


Le Programme National Jeunes Terresens fait étape à Zermatt

28.08.17


Le groupe à Zermatt

Le second stage du Programme Jeune Terresens de l’été 2017 se déroule depuis mercredi 23 juillet à Zermatt (SUI).


Critérium de la Première Neige 2017 – Places VIP en vente

18.08.17


Criterium de la première neige

Venez encourager vos skieuses et skieurs favoris durant les 2 weekends de la compétition !


Les conseils de Tessa Worley aux jeunes espoirs français

06.07.17


Tessa worley

Les jeunes espoirs féminines du Programme National Jeunes Terresens ont pu rencontrer Tessa Worley aux 2 Alpes.


Tessa Worley reçoit les clés de son Audi A4 allroad

27.06.17


Tessa Worley Audi

Partenaire de la Fédération Française de Ski, Audi France est très fier du parcours de la skieuse française Tessa Worley et ravi de lui mettre à disposition une Audi A4 allroad.


Partenaires Officiels

  • Audi
  • Caisse d'Epargne
  • Somfy
  • Odlo
  • Sun Valley
  • RichesMonts
  • Le Pool
  • ESF
  • Domaines Skiables de France
  • Région Auvergne Rhône Alpes
  • Savoie Mont Blanc
  • Comté
  • Ministère de la Jeunesse et des Sports

La FFS sur Facebook

La FFS sur Twitter