Loisir ou Compétition : Rejoignez un Club de la Fédération

Offre spéciale Clubs de la FFS : Réflecteurs RECCO à tarifs préférentiels

14.09.15


header_tech_original

> La Fédération Française de Ski, en partenariat avec l’Association Nationale pour l’Etude de la Neige et des Avalanches (ANENA) recommande aux skieurs, aux snowboardeurs et à ses licenciés l’équipement DVA/pelle/sonde et le port de réflecteurs RECCO lors de la pratique du ski hors-piste.

Dans le cadre du partenariat FFS-RECCO, un tarif préférentiel professionnel est consenti aux clubs pour les deux modes d’équipement précités et des mémentos sur la sécurité avalanche “Le Plan” sont mis à la disposition des clubs.

Contactez-vitre votre Club FFS pour en savoir plus.

>Télécharger le bon de commande

RECCO en deux minutes from RECCO AB on Vimeo.

Claude Vincendet, Président de la Commission Nationale Sécurité de la FFS nous explique l’intérêt de ces équipements :

Les skieurs des clubs pratiquent-ils le ski hors-piste ?

Logo Recco Oui bien sûr, c’est un fait. Les tous jeunes des clubs, les 7-14 ans qui grandissent en station, pratiquent le ski “hors-pistes” soit avec l’entraîneur, soit lorsqu’ils coupent entre 2 pistes car ils connaissent la station, parfois entre 2 passages en slalom. Ils sont attirés car c’est très populaire avec les films de freeride. Je parle ici du ski hors-piste de proximité par gravité depuis les remontées mécaniques, ” à côté des pistes”, pas des grands itinéraires ou de la randonnée à ski loin de la station.

En quoi est-ce important dans leur entraînement et leur formation ?

C’est formateur pour le ski, pour l’équilibre, comme dans un slalom creusé, il faut anticiper les trous, les bourrelets. Et puis c’est formateur pour la sécurité qui est abordée avec les entraîneurs. Couper entre 2 pistes, ils connaissent. Le risque d’avalanche un peu plus loin des pistes, ils le connaissent moins bien. Le vent, les accumulations, les couches fragiles, il faut en parler, il faut apprendre pour en être conscient.

Est-il pratiqué régulièrement ou exceptionnellement ?

Oui, c’est pratiqué régulièrement. Les enfants connaissent les petits couloirs pour rejoindre le téléski, les bosses en bord de piste, dans la forêt. Et lorsqu’il neige, il est difficile parfois de tracer un slalom. Et puis c’est ludique, c’est une récompense parfois de sortir dans la poudreuse, de skier en forêt.

Les groupes sont-ils équipés de DVA pour le secours avalanche ?

C’est exceptionnel. Si c’est programmé, on peut réserver des DVA pour tout le monde à l’école de ski ou par prêt par exemple avec l’armée chez nous à La Norma. C’est un moment de formation avec les pisteurs. Parfois on fait venir un nivologue qui les surprend par exemple avec un film qui montre que dans la forêt ce n’est pas sans risque, les enfants discutent, ils posent des questions. Sinon il est trop couteux d’équiper 60 jeunes et difficile logistiquement. Il y a aussi la gestion des piles à prendre en compte.

Quel est l’intérèt du système Recco pour les skieurs des clubs ? Quels avantages ?

L’avantage c’est que les réflecteurs Recco sont intégrés dans les équipements, les chaussures, les casques, les blousons, les pantalons. Pour un coût faible, les enfants ont toujours sur eux un moyen de localisation, et dans toutes les stations, les pisteurs sont équipés des détecteurs Recco. Les parents sont tous unanimes, ce serait dommage de ne pas être équipé, on ne pourra jamais vous le reprocher.

Pourquoi recommandez-vous aux skieurs de la FFS de s’équiper de réflecteurs Recco ?

Ça fait partie de la prévention ainsi que de parler de sécurité dans les clubs. Mais ce n’est pas une garantie. Il faut apprendre les dangers de l’avalanche très jeune. … après ce sont les enfants qui éduquent les parents !

Comment voyez-vous le fait que les fabricants intègrent des réflecteurs en série dans les vêtements de ski pour adultes et enfants ?

C’est un plus, un parachute de secours. Comme ça au moins le skieur est toujours localisable. Ce qui n’est pas le cas dans 50% des accidents d’avalanche en station.


Appel à candidature SC Lullin : entraineur H/F

14.06.19


Appel-à-candidature

Le ski club de Lullin recherche un entraineur (H/F), en prestation de service, pour la saison 2019-2020, (de début décembre à mi-avril). Avec la possibilité de commencer mi-août pour la préparation physique les samedis et de participer aux stages de ski à l’automne.


Offre spéciale Clubs – Coupe du Monde de Biathlon Annecy Le Grand-Bornand

13.06.19


offre clubs ffs biathlon

Pour cet évènement où plus de 600 000 spectateurs sont attendus, les Licenciés FFS vont pouvoir bénéficier d’une offre spéciale qui leur est réservée en « zone piste ».


Retour sur le 89e Congrès de la FFS à Evian-Les-Bains

10.06.19


congrès ffs

L’organisation du 89e congrès de la Fédération française de Ski a été confiée au Comité de Ski du Mont-Blanc. Il s’est déroulé les 7 et 8 juin à Evian-Les-Bains.


Des lots DARE2B pour tous les lauréats du concours Classes Amies 2019 !

06.06.19


VVA-recompenses-

Ravi par la qualité des réalisations, le jury a exceptionnellement décidé de récompenser l’ensemble des lauréats 2019.


Le CSND recherche un entraineur groupe U16 ou FIS Dames

20.05.19


comité neige dauphine

Le comité des sports de neige du Dauphine (CSND) cherche en contrat de prestation de service réservé aux travailleurs indépendants un entraîneur confirmé groupe U16 ou FIS Dames pour la saison 2019/2020.


Partenaires Officiels

  • Audi
  • Caisse d'Epargne
  • Somfy
  • Odlo
  • Sun Valley
  • RichesMonts
  • Dare 2b
  • Le Pool
  • ESF
  • Domaines Skiables de France
  • Région Auvergne Rhône Alpes
  • Savoie Mont Blanc
  • Comté
  • Ministère de la Jeunesse et des Sports
  • MGEN

La FFS sur Facebook

La FFS sur Twitter