Loisir ou Compétition : Rejoignez un Club de la Fédération

SKI ALPIN / MONDIAUX DE VAL D’ISERE Des filles dans la brume

03.02.09


Les dames ont pu goûter à la piste Rhône-Alpes hier. Pas le meilleur jour pour affronter la pente sur Solaise et ses difficultés techniques. Car la visibilité s’est montrée changeante et le vent gênant lors de cette séance de ski libre, en début d’après-midi. Les Françaises, qui ont eu l’avantage de pouvoir s’entraîner à plusieurs reprises sur cette piste où une seule compétition a eu lieu, les championnats de France en mars 2007, ont été moins handicapées par les conditions, en cette veille de super-G.

“Je me régale ici, lâche Marie Marchand-Arvier. J’ai de bonnes sensations. A part à Garmisch, on n’a que des courses faciles dans cette discipline en Coupe du monde. Et je préfère quand c’est difficile. La piste Rhône-Alpes, c’est parfait pour moi.” A savoir: “Peu de plat, beaucoup de pente, des pourcentages très élevés.” En confiance après sa 9e place dans cette spécialité à Garmisch dimanche, la skieuse des Contamines-Montjoie espère frapper un grand coup à Val. “J’ai envie de m’exprimer au maximum. Je sais que ce ne sera pas facile d’obtenir une médaille mais j’ai vraiment envie d’aller la chercher.”

Ingrid Jacquemod, l’Avaline, empreinte de cet évènement depuis que la FIS a choisi sa station en juin 2004, a également “une grande envie” au plus profond d’elle-même. Sur un massif de Solaise où elle a enchaîné les descentes depuis des années, de l’époque Firmin Mathis à celle de maintenant, avec l’équipe de France. “C’est particulier ici. Un profil de piste dont on n’a pas l’habitude chez les filles, lâche-t-elle. C’est soutenu de haut en bas, avec beaucoup de pente, des virages techniques. L’impact tactique sera très important.” D’où l’importance de bien avoir le tracé dans le viseur à pleine vitesse. “On a de bons repères”, consent Ingrid.

Ce qui n’est pas spécialement le cas de l’Allemande Maria Riesch. “Cette piste s’avère très dure, très technique. Elle représente un vrai challenge, avoue-t-elle. J’espère simplement que la visibilité, qui n’était pas bonne aujourd’hui, sera meilleure demain.” Car Riesch n’a jamais pu avoir les mêmes impressions visuelles au cours de ses trois passages de l’après-midi. “C’était difficile”. Cinquième du super-G de Garmisch dimanche, Riesch consent une montée en confiance sur cette spécialité. “Même si je n’ai pas beaucoup d’espoirs dans cette discipline, précise-t-elle. Je pense que mes meilleures chances sont sur le super-combiné et le slalom. Une médaille de gagnée pendant ces Mondiaux et je serai déjà très contente.”

Pas de médaille mondiale non plus pour Laura Gut mais c’est logique vu que la jeune Suissesse va vivre ses premiers championnats, à 17 ans. Visiblement décontractée, contente d’avoir fait l’impasse sur l’étape de Garmisch, Gut a globalement apprécié sa prise de contact avec la Rhône-Alpes. “Il y avait un peu de neige ramenée sur la piste par le vent mais demain, je crois que ce sera parfait.” Pour une belle performance de sa part. “Il n’y a pas de plat, c’est très technique et raide. Et plus c’est glacé, mieux c’est pour moi.” L’endroit a l’air de l’inspirer.

Lindsay Vonn, qui s’est imposée à deux reprises déjà à Val d’Isère, en 2005 et 2006 mais sur la piste Oreiller-Killy, entend ouvrir son palmarès sur la Rhône-Alpes. “Je la connais déjà car je suis venue m’y entraîner au printemps dernier”, rappelle l’Américaine. “C’est une piste vraiment dure, où c’est délicat de trouver le bon rythme. Mais mes deux passages aujourd’hui se sont bien passés.” Suffisamment en tout cas pour que, dans la foulée de son joli week-end de Garmisch (deux victoires en deux courses), elle profite de sa forme actuelle pour glaner son premier titre mondial à Val d’Isère.

Christophe PERALTA     

Publié en collaboration avec


Le Chamrousse Ski Club recherche des entraineurs alpin

22.06.22


une-chamrousse

Le Chamrousse Ski Club recherche des entraineurs (H/F) de Ski Alpin compétition Catégorie U12-U16 en contrat de prestation de service réservés aux travailleurs indépendants.


Le Ski Club d’Ancelle recherche un entraineur alpin

16.06.22


ski-club-ancelle

Le Ski Club d’Ancelle (05) recherche, en contrat de prestation de service réservé aux travailleurs indépendants, un entraîneur alpin.


Equipes de France 2022-2023 – SKI ALPIN

11.05.22


bandeau-alpin

Découvrez la composition de l’Equipe de France de Ski Alpin pour la saison 2022-2023.


Appel d’offre : Entraineurs Ski Alpin FIS pour le Ski Club des Carroz

29.04.22


appel-offre-les-carroz

Le Groupe FIS Ski Club des Carroz Haute Savoie Mont Blanc recherche des entraîneurs (H/F) alpin pour ses Groupes (U18/U21) Filles et Garçons.


Le Club de Ski de Briançon recherche un entraîneur Alpin

29.04.22


cs-briancon-entraineur

Le Club de Ski de Briançon (CSHB) recherche un entraineur Alpin, en contrat de prestations de services réservé aux travailleurs indépendant.


Partenaires Officiels

  • Audi
  • Caisse d'Epargne
  • Somfy
  • Sun Valley
  • Le Pool
  • ESF
  • Domaines Skiables de France
  • Région Auvergne Rhône Alpes
  • Savoie Mont Blanc
  • Comté
  • Ministère de la Jeunesse et des Sports
  • Agence Nationale du Sport
  • MGEN
  • Jean Lain Mobilités
  • Roy Energie