Loisir ou Compétition : Rejoignez un Club de la Fédération

SKI ALPIN / MONDIAUX Les réactions françaises après le super-G

04.02.09


Marion Rolland (16e du super G): “Je pense que je n’ai pas fait une mauvaise course mais avec nos dossards, on n’était pas trop favorisés par la lumière. Je n’ai pas trop de regrets à avoir, maintenant, il reste la descente et j’ai de bons repères. J’aime cette piste, je peux y faire de bonnes choses. J’ai su avant ma course que Marie était sur le podium, c’est fort. C’est une copine, c’est énorme. On pouvait pas rêver mieux pour le début des Mondiaux, une Française sur le podium de la première course, ça ne peut que donner envie aux autres de bien faire”.

Yves Dimier (Directeur Technique Apin): “C’est le scénario idéal, rêvé, espéré, attendu aussi même si on ne le disait pas fort. Et aujourd’hui, Marie a saisi sa chance, elle a vraiment bien skié, fait ce qu’il fallait. Ça prouve que tout ce qu’on a mis en place paye et ça va donner de l’élan à tous les autres. Ça lève tous les derniers doutes, on s’est bien préparé, on a pu profiter des entraînements sur ces pistes, il suffit de prendre sa chance et le podium peut être au bout, Marie l’a prouvé. Ça va forcément enlever de la pression aux slalomeurs, à Marie ou à Ingrid aussi pour la vitesse qui attaque demain, les garçons vont vivre aussi dans cette dynamique positive. Il suffit de se dire que ce soir à l’hôtel, tout le monde va avoir le sourire pour comprendre qu’une médaille le premier jour, ça change tout”.

Laurent Chrétien (Entraîneur du groupe vitesse dames): “Ça fait pleurer. C’est énorme. On a travaillé pour ça avec toute l’équipe de France. C’est un résultat d’ensemble, tout l’élan qu’on a mis dans ces Mondiaux, tout ce qui a été fait autour de l’évènement. Le début de l’hiver a été difficile mais moi, je savais qu’on pouvait faire avec notamment l’avantage de bien connaître la piste. Pour Marie, c’est le paradis. C’est une fille qui a beaucoup de détermination, beaucoup d’envie. Sur la technique, c’est quelqu’un qui peut faire la différence sur trois courbes car elle est capable de tourner très court et très vite. Elle a fait preuve d’engagement et d’intelligence de course, mais aussi de sens tactique. Elle était parfois à la limite sur les lignes mais elle ne s’est pas affolée, elle a continué à garder de la vitesse. Son petit point faible, c’est le mur à Firmin où elle n’a pas assez été saignante. Mais c’est une belle course, pleine. On avait la pression et quelque part, on voulait en jouer. Ça nous met sur les rails, ça libère tout le monde et maintenant, il faut en profiter”.

Alain Méthiaz (Président de la FFS): “C’est une énorme joie. Cette médaille récompense son talent et le travail d’un collectif (DTN, DTA, staff). Je n’étais pas inquiet du début de saison discret de la vitesse féminine, simplement attentif à leur montée en puissance. On ne pouvait rêver meilleur départ. Il y avait un peu de tension, c’est normal au regard des enjeux. Il y a des sourires partout dans la station et ça va booster les garçons.“

Marielle Goitschel (quadruple Championne du Monde): “C’est à la fois inesperé et magnifique. Elle a skié à la perfection. Pour Marie, c’est presque une victoire. Vonn a vraiment été très forte car elle a bénéficié de conditions de course difficile avec une visibilité déclinante. Aujourd’hui dans le jour “blanc”, Marie c’était le soleil d’Austerlitz!”

Ingrid Jacquemod (19e du super G): “Je n’ai jamais réussi à me mettre dans la course, c’était la galère. Il faudra que je regarde ma prestation. Sur le haut de la piste, j’avais des lignes très basses, je ne voyais pas grand chose. Ça m’a gênée et je n’ai pas su être attaquante. Ce n’est pas une excuse. Je suis déçue. Au départ, je savais ce que Marie avait fait mais je suis passée à côté. Je savais que c’était une Française devant. Marie, je m’entraîne toute l’année avec elle. C’est difficile car je sais que je suis capable de skier à son niveau. Il faut retenir que c’est une bonne manière de débuter pour l’équipe de France. Ça doit être un élan pour moi.”

Jean-Philippe Vulliet (Directeur Sportif Dames) :“J’ai rarement été aussi ému. Il y a beaucoup de choses aujourd’hui (lire hier). La médaille de Marie qui est une belle médaille. C’est sur notre piste, c’était important de réussir ici. Pour Ingrid, c’est un moment très difficile car elle veut réussir chez elle. On ne nous attendait pas vraiment, surtout en super-G. pour moi, c’est l’illustration d’une vraie bonne préparation. Il n’y a pas de secret, ce n’est pas de la magie, on a préparé l’événement en arrivant ici pas du tout euphorique, en pensant qu’on était les plus forts. Marie perd la médaille d’or à la sortie du chemin. Il fallait changer de rythme à cet endroit, sur une double-porte. MMA était un peu longue et elle perd beaucoup. Mais il faut saluer Vonn qui a fait une grosse course. On a franchi un cap dans l’intensité. Marie est monte en puissance. Elle a tenté aujourd’hui (lire hier) ce qu’elle avait essayé à Garmisch et qui n’était pas passé”.

Aurélie Revillet (24e du super-G) :“Je suis un petit peu déçue car j’avais envie de faire mieux, c’est normal. Je suis contente d’être là. C’est fantastique, j’ai des larmes d’émotion là. Au départ, on savait qu’elle (Marie) était sur le podium. Beaucoup de monde nous encourageait, c’était exaltant. Ça motive, ça booste, peut-être un peu trop parfois. J’ai fait une faute mais j’espère être mieux pour la descente. Ça donne envie.”

Publié en collaboration avec


Ski Chrono Samse Tour – 2e Super G de Tignes : Victor Shuller conforte sa place en tête du classement

17.11.17


SuperG

Victor Schuller, vainqueur du premier Super G mercredi, s’est fait devancer lors de la 2e session, toujours à Tignes, par le suisse Lars Roesti. Nils Alphand complète le podium.


Ouverture du Ski Chrono Samse Tour : les résultats du premier Super-G

15.11.17


une-SkiChronoSamsetour

Après avoir été reporté faute de mauvaises conditions climatiques, le premier Super-G du Ski Chrono Samse Tour a eu lieu aujourd’hui à Tignes.


Communiqué Officiel – 13 novembre 2017

13.11.17


communiqué

David Poisson, 35 ans, membre de l’équipe de France de ski alpin, médaillé aux Championnats du Monde en 2013, est décédé accidentellement ce jour à la suite d’une chute lors d’un entraînement de descente dans la station canadienne de Nakiska.


Slalom Messieurs à Levi – Pinturault, 8e; 3 Bleus dans le Top 15

12.11.17


pinturault

Après les Dames la veille, ce fut au tour des Messieurs d’inaugurer la première Coupe du Monde de Slalom à Levi (FIN), ce dimanche 12 novembre.


Slalom Dames de Levi – Nastasia Noens se classe 26e

11.11.17


nastasia

Samedi 11 novembre, les skieuses ont ouvert le premier slalom en Coupe du Monde de cette saison 2017-2018 à Levi.


Partenaires Officiels

  • Audi
  • Caisse d'Epargne
  • Somfy
  • Odlo
  • Sun Valley
  • RichesMonts
  • Le Pool
  • ESF
  • Domaines Skiables de France
  • Région Auvergne Rhône Alpes
  • Savoie Mont Blanc
  • Comté
  • Ministère de la Jeunesse et des Sports

La FFS sur Facebook

La FFS sur Twitter