Loisir ou Compétition : Rejoignez un Club de la Fédération

Snowboardcross: Vaultier et Trespeuch au pied de la caisse

27.01.13


L’équipe de France court toujours après une deuxième médaille à la veille de la clôture des Mondiaux et le slalom parallèle. Pourtant, les Bleus sont passés tout près de faire coup double par l’intermédiaire du revenant Pierre Vaultier et de la benjamine de la sélection, Chloé Trespeuch, 18 ans.
Pour son grand retour à la compétition après dix mois d’absence, le triple vainqueur du globe a dû se contenter d’une quatrième place synonyme de petite victoire, laissant totalement les honneurs à l’Australien Alex Pullin, vainqueur de la qualif’ et déjà sacré deux ans auparavant. Pierre réalise une belle performance après une fracture de l’astragale de la cheville droite avec déplacement du tibia le 14 mars 2012.

L’Autrichien Markus Schairer, champion du monde 2009, récolte l’argent, le Norvégien Stian Sivertzen, lui, le bronze, au nez et à la barbe du haut-alpin.
Une médaille en chocolat dont hérite aussi la prometteuse Chloé Trespeuch, vice-championne du monde 2011 chez les juniors. En l’absence de la triple championne du monde Lindsey Jacobellis (genou), la rideuse de Val Thorens prend rendez-vous avec l’avenir. Même si elle n’a pas été en mesure de contester la suprématie du duo infernal des Canadiennes Maelle Ricker et Dominique Maltais. La surdouée Hélène Olafsen, 22 ans, se pare de bronze. Une performance quand on sait que la Norvégienne n’avait pas pris le départ d’un boarder depuis plus de deux ans.

LES REACTIONS :

Nicolas Conte, entraîneur du groupe Coupe du monde garçons : « Il y a zéro frustration. Peut-être un peu pour Chloé (Trespeuch, 4e). Avec les entraînements qu’elle avait réalisés, on ne l’imaginait pas lutter avec les meilleures. Même si elle termine malheureusement à la place du con, elle a su montrer aujourd’hui une très belle réaction sur une journée où elle aura appris tellement de choses pour le futur. On l’a vu notamment être capable d’aller chercher Maltais en demi-finale (2e derrière la Canadienne).
Pour Pierre (Vaultier, 4e lui aussi), le pari était risqué suite à une blessure aussi grave (fracture de l’astragale de la cheville droite avec déplacement du tibia le 14 mars 2012, ndlr). Ce qu’il a produit est hallucinant. S’il ne se retrouve pas au contact avec le Norvégien Stian Sivertzen (médaillé de bronze) au départ de la finale, je le vois terminer sur la boîte, à la deuxième ou troisième derrière un Alex Pull intouchable. Avec tout ce qu’il a vécu, quand je l’ai vu en finale, je me suis dit : « c’est incroyable ce qu’il est en train de faire. » Parler aujourd’hui d’échec pour commenter sa quatrième place serait réducteur. Je tiens à saluer l’athlète pour le courage d’avoir su prendre la décision d’être là. Car s’il avait été à 100% aujourd’hui, Pullin pouvait le craindre. Il n’a pas d’ailleurs manqué de venir le féliciter chaleureusement en lui glissant qu’il allait être un sacré client pour lui pour la suite de la saison. »

Pierre Vaultier, 4e : « Je suis de retour. A chaud, c’est une petite victoire d’être aussi vite compétitif, même s’il y a encore beaucoup de chemin à parcourir et que je manque encore de sensations. Il m’a manqué rien du tout aujourd’hui. On se tamponne avec le Norvégien en finale alors que l’on avait opté pour des lignes convergentes. Ca fait partie de notre sport. Je ne lui en veux pas. C’est un mec toujours fair play. Pour moi, le bilan reste plus que positif. C’est le cas aussi pour Nico (Conte, son entraîneur) ou Fabien (Saguez, le DTN) qui était sur place et s’est vraiment investi derrière nous. Il me reste toutefois encore beaucoup de travail. Ma préparation n’est pas encore totalement aboutie. Je suis à mi-chemin d’une réhabilitation complète. Je vais rentrer en France dès demain (il sera absent de la Coupe du monde à Blue Mountain le week-end prochain, ndlr) pour parfaire ma préparation avec Oliver (Pédron, responsable de la réathlétisation à la Fédération). A la vidéo, on a vu avec Nico que ma cheville était raide. J’ai un déficit de confiance sur ma cheville que je compense. Mon touché de neige est différent. »

Chloé Trespeuch, 4e : « C’est un sentiment spécial. Quatrième, c’est plutôt bien. Une belle performance, tout près du podium, même si ça reste un peu la place du con. J’ai cru à la médaille jusqu’au bout. Aujourd’hui, que ce soit en quart ou en demi, je me suis vraiment fait plaisir. Le coup n’est pas passé loin alors que j’avais réalisé des trainings et des qualifications très nulles. Aujourd’hui, la piste allait beaucoup plus vite. C’était un avantage. Malheureusement, j’ai réalisé un mauvais départ en finale. Je vire en sixième position (sur six). Après mon début de saison médiocre, ce résultat est bon à prendre pour la confiance. Je suis d’attaque pour la suite de la saison. »

Polo de le Rue, 37e : « C’est une énorme frustration. J’ai réalisé un temps exécrable en qualif’ (35e) où j’ai été perturbé par le vent. En huitième, je me retrouve dans le troupeau dès le premier virage et je perds tout mon speed. Je me suis battu comme un chien pour revenir après une saison pourrie (dégénérescence du compartiment externe du genou gauche). Je reste concentré sur l’objectif qui est de monter absolument au moins une fois sur le podium afin d’être plus serein l’hiver prochain. »

Résultats Dames
Résultats Messieurs

Publié en collaboration avec


Coupe du Monde de Cerro Catedral : Chloé Trespeuch démarre en trombe !

10.09.17


chloe trespeuch

L’Equipe de France de Snowboard Cross a débuté la saison de compétitions, ce samedi 9 septembre 2017, à Cerro Catedral (ARG).


Coupe du Monde de Snowboard Halfpipe : Mirabelle THOVEX finit au pied du podium

08.09.17


Mirabelle-Thovex

Seule Française qualifiée pour les finales de la Coupe du Monde de halfpipe à Cardrona, Mirabelle Thovex termine au pied du podium avec 76,75 points.


Première Coupe du Monde de la saison pour l’Equipe de France de Snowboard Cross

05.09.17


equipe-de-france-de-snowboardcross1

Après un stage de préparation de quinze jours à Pucon au Chili, l’Equipe de France de Snowboard Cross a pris la direction de Cerro Catedral en Argentine où se déroule la première Coupe du Monde de Snowboard Cross de la saison.


Coupe du Monde de Snowboard : les Français absents des finales

04.09.17


sébastien-konijnenberg-une-2

À l’issue de l’ouverture de la Coupe du Monde de Snowboard à Cardrona (Nouvelle-Zélande), les deux riders de l’Equipe de France de Slopestyle, Lucile LEFEVRE et Sébastien KONIJNENBERG ne sont pas parvenus à se qualifier pour les finales.


Sélections – Coupes du Monde de Snowboard à Cardrona et Cerro Catedral

29.08.17


snowboard

Voici notre sélection pour la Coupe du Monde de Snowboard Slopestyle et Halfpipe à Cardrona (NZE) et Snowboard Cross à Cerro Catedral (ARG)


Partenaires Officiels

  • Audi
  • Caisse d'Epargne
  • Somfy
  • Odlo
  • Sun Valley
  • RichesMonts
  • Le Pool
  • ESF
  • Domaines Skiables de France
  • Région Auvergne Rhône Alpes
  • Savoie Mont Blanc
  • Comté
  • Ministère de la Jeunesse et des Sports

La FFS sur Facebook

La FFS sur Twitter