Loisir ou Compétition : Rejoignez un Club de la Fédération

[ZOOM] L’Equipe de France militaire des sports d’hiver en stage de cohésion militaire au sein du 2e régiment étranger de parachutistes de CALVI

14.05.14


[ZOOM] L'Equipe de France militaire des sports d'hiver en stage de cohésion militaire au sein du 2e régiment étranger de parachutistes de CALVI

Du 5 au 8 mai 2014, les athlètes de haut niveau de l’équipe de France militaire de ski (EFMS), renforcé des nouveaux membres de l’équipe de France militaire des sports d’hiver (ski alpinisme) ont réalisé un stage de cohésion militaire au sein du 2e régiment étranger de parachutistes (2e REP) de CALVI (Corse).

Après l’école des troupes aéroportées de Pau en 2012 et les fusiliers commandos de Lorient en 2011, les athlètes s’immergent au sein du 2e REP de Calvi. Un premier briefing sur le bateau leur fait découvrir succinctement leur destination, le programme de la semaine et l’unité qui les accueille.

Pris en compte dès le lundi matin par le lieutenant-colonel Steve Revoil, adjoint au chef du bureau opération et instruction, ils forment 3 groupes distincts. Manipulation d’armement, tirs aux armes légères, topographie, découverte des rations de combat, reconnaissance du parcours de tir, autant d’activités réalisées avant d’enchaîner sur le déplacement tactique de nuit. Accompagnés de légionnaires, ils ne marchent pas les 4h estimées mais 8 à 9h, dans le noir, en plein maquis corse, sans optique de nuit. Le rythme est élevé, tous ont mal aux jambes, aux pieds et fatiguent dans l’enchevêtrement impénétrable de la végétation ; personne ne se plaint. Cohésion et entraide sont les maîtres mots. Ils prennent soin de chacun et surveillent les plus fatigués. Volontaires, déterminés, ils ont un « mental d’acier » et un « sacré dynamisme » témoignent les cadres du 2e REP. Le maquis a raison des bras et des mains de beaucoup d’entre eux et c’est pour certains en rampant qu’ils arriveront à se frayer un chemin. Trois heures seulement leur sont accordées avant de repartir pour le parcours de tir et la destruction de l’objectif. Mais c’est toujours avec le même entrain et bonne humeur qu’ils se donnent. « Même s’ils rigolent, ils savent faire la part des choses au bon moment et redevenir sérieux »,  témoigne Emmanuel Jaud, journaliste pour TV8 Mont-Blanc.

Dans l’après-midi, ils découvrent le régiment, son histoire, son patrimoine, ses valeurs et ses traditions. L’accueil des légionnaires est chaleureux. Mélangés au sein des compagnies, ils dînent et partage avec eux autour d’une bière.

Mercredi, le rassemblement au clairon amorce l’activité amphibie de la journée. Vêtus de combinaisons en néoprène, ils découvrent le matériel des plongeurs, sont initiés aux techniques de nage avec palme, au dessalage et resalage en zodiac. Mis en situation, ils s’appuient mutuellement lors d’un assaut tactique sur la plage pour prendre contact avec des partisans. Habitués à s’adapter très rapidement, ils s’approprient en une seule fois les gestes enseignés « mais heureusement qu’il ne fallait pas faire le double de nage et de bateau ! » souffle le soldat de première classe Guillermo Fayed. La phrase du jour est d’ailleurs donnée en souriant par le directeur, le lieutenant-colonel Patrick Desbrest : « cela conforte la règle : les alpins et montagnards n’aiment pas trop l’eau surtout quand elle est salée ! ». Le repas commando fractionne cette journée physique en deux. Ils ne tuent ni la poule ni le lapin mais doivent faire du pain, du riz et cuire le poulet avec ce qu’ils trouvent … Un exercice de style réalisé avec brio mais qui ne les épargne pas de la surprise du chef : la sardine crue. Moment inoubliable pour certains, qui n’arriveront pas à l’ingérer en entier …

Le séjour arrive à sa fin et le jeudi est marqué par 3 activités dont la participation à un cours dit « TAP » (troupes aéroportées) au profit de nouvelles recrues fraîchement arrivées au régiment. Lors de la cérémonie du 8 mai à Calvi, les caporaux-chefs Simon Fourcade, Adrien Théaux et Anaïs Bescond reçoivent la médaille de la jeunesse et des sports, échelon bronze. Enfin, la piste d’audace clôture le stage pour ces athlètes qui « ont été au bout de leurs efforts » dans les moments difficiles explique la sergent-chef Sabine Hudry, adjointe du directeur de l’EFMS.

« Lorsque je vous ai vu arriver j’ai cru voir arriver des « guignols ». Lorsque j’ai travaillé avec vous je me suis aperçu qu’en vérité vous étiez des guerriers. Et le jour où je saurais skier comme vous avez su tirer, ce jour-là, je serai heureux », sergent Spahic de la compagnie d’éclairage et d’appui.

 

Photos

Pourquoi ce stage ? :

Quelques mois après les Jeux Olympiques de SOTCHI et une saison hivernale dense, l’occasion s’offrait de permettre aux athlètes de haut niveau de la Défense (SHND) de suivre une semaine de stage dans un cadre militaire à la hauteur de leurs ambitions.

Objectifs et avantages du stage : les athlètes ont rarement l’occasion de se réunir et d’évoluer ensemble autour d’activités militaires et/ou sportives de cohésion. Hormis lors des championnats du monde militaires et les Jeux Olympiques, le nordique et l’alpin ne sont jamais regroupés. Ce stage permet donc de renforcer la cohésion du groupe, d’approfondir la connaissance individuelle et collective dans un contexte dépaysant. C’est sans doute là une des plus importantes plus-values de ce concept d’équipe institutionnelle.

Ce stage permet également aux athlètes militaires de découvrir une autre facette de l’armée de Terre, en participant aux activités d’une unité prestigieuse telle que le 2e REP, dont les qualités sont communes : courage, abnégation et héroïsme. Réciproquement, ce stage est l’occasion de présenter le haut niveau du sport militaire à l’ensemble des légionnaires du régiment.

Au total, 27 d’entre eux était présents.


Entraînement commando pour les athlètes de l’Equipe de France militaire de ski

25.05.18


Entraînement commando pour les athlètes de l’Equipe de France militaire de ski Du 28 mai au 1er juin 2018, le groupement commando montagne du 7e bataillon de chasseurs alpins appartenant à la 27e brigade d’infanterie de montagne organise une semaine d’acculturation au profit des athlètes de l’Equipe de France militaire de ski (EFMS) sur le   …continuer


Rencontre avec les sportifs de l’Équipe de France Douane

25.05.18


Rencontre avec les sportifs de l’Équipe de France Douane au retour des Jeux Olympiques d’hiver 2018 Mercredi 30 mai 2018 à 10h00 A l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance 11, Avenue du Tremblay – 75012 Paris Accueil dès 09h30 Après une très belle saison pour les sports d’hiver marquée par les   …continuer


Le Congrès de la FFS se tiendra à Grenoble

24.05.18


Sans titre-1

Le Congrès de la Fédération Française de Ski se déroulera du vendredi 1er au samedi 2 juin 2018 à Grenoble, dans le cadre de la commémoration des 50 ans des Jeux Olympiques de 1968. Ce Congrès marquera le début d’une nouvelle Olympiade et le renouvellement de l’ensemble des instances dirigeantes de la Fédération (Comité Directeur   …continuer


Eric BRECHE succède à Gilles CHABERT à la présidence du SNMSF

24.05.18


esf18-nico-ab-02-03882

Le moniteur de ski de Courchevel, âgé de 51 ans, succède à Gilles Chabert à la tête du Syndicat national des moniteurs du ski français (SNMSF). Eric Brèche a été élu ce jeudi matin à Nice avec près de 70% des suffrages. C’est donc lui qui va succéder à Gilles Chabert. Éric Brèche a été   …continuer


Le COMTE reconduit son partenariat avec la Fédération Française de Ski

22.05.18


Comte_bandeau

Partenaire principal des Equipes de France de Ski Nordique depuis 2013, le Comté a décidé de renouveler sur la prochaine olympiade, soit jusqu’en 2022, son soutien à la FFS.


Partenaires Officiels

  • Audi
  • Caisse d'Epargne
  • Somfy
  • Odlo
  • Sun Valley
  • RichesMonts
  • Le Pool
  • ESF
  • Domaines Skiables de France
  • Région Auvergne Rhône Alpes
  • Savoie Mont Blanc
  • Comté
  • Ministère de la Jeunesse et des Sports

La FFS sur Facebook

La FFS sur Twitter