Loisir ou Compétition : Rejoignez un Club de la Fédération

Skier en toute sérénité

SKIZZZ : La saga de la sécurité, on apprend en s’amusant

Avec Skizzz, l’extra-terrestre des neiges, on apprend en s’amusant les règles de la sécurité en montagne, qui permettent à tous de profiter pleinement d’un séjour au ski !

Memento Prévention Hiver 2016

Le C.O.D.E. de la montagne 2016

Ce guide est publié par Les univers du C.O.D.E. dans l’univers Montagne

Règles de Conduite du Skieur à la Descente

(Rédaction 2002)

  1. Respect d’autruiTout skieur doit se comporter de telle manière qu’il ne puisse mettre autrui en danger ou lui porter préjudice.
  2. Maîtrise de la vitesse et du comportementTout skieur doit descendre à vue. Il doit adapter sa vitesse et son comportement à ses capacités personnelles ainsi qu’aux conditions générales du terrain, de la neige, du temps et à la densité de la circulation sur les pistes.
  3. Maîtrise de la directionLe skieur amont, dont la position dominante permet le choix d’une trajectoire, doit prévoir une direction qui assure la sécurité du skieur et/ou snowboarder aval.
  4. DépassementLe dépassement peut s’effectuer, par l’amont ou par l’aval, par la droite ou par la gauche, mais toujours de manière assez large pour prévenir les évolutions du skieur et/ou snowboarder dépassé.
  5. Pénétrer et s’engager sur la piste ainsi que virer vers l’amontTout skieur qui pénètre sur une piste de descente, s’engage après un stationnement ou exécute un virage vers l’amont doit s’assurer par un examen de l’amont et de l’aval, qu’il peut le faire sans danger pour lui et pour autrui.
  6. StationnementTout skieur doit éviter de stationner sans nécessité sur les pistes, dans les passages étroits ou sans visibilité. En cas de chute le skieur doit dégager la piste le plus vite possible.
  7. Montée et descente à piedLe skieur qui monte ne doit utiliser que le bord de la piste. Il en est de même du skieur qui descend à pied.
  8. Respect du balisage et de la signalisationTout skieur doit respecter le balisage et la signalisation.
  9. AssistanceEn cas d’accident tout skieur doit prêter secours.
  10. IdentificationTout skieur témoin ou partie responsable ou non d’un accident est tenu de faire connaître son identité.

Commentaire général des Règles FIS

(Rédaction 2002)

Le ski et le snowboard comme tout sport, comportent des risques.
Les règles FIS constituent le cliché idéal du comportement du skieur et du snowboarder diligent, prudent et conscient. Elles ont pour but d’éviter des accidents sur les pistes de ski.
Le règles FIS s’appliquent à tous les skieurs et snowboarders qui doivent les connaître et les respecter. Celui qui provoque un accident en infraction des règles peut être civilement ou pénalement responsable.

Règle 1
Le skieur est responsable non seulement de son comportement fautif mais aussi de son matériel défaillant, même nouvellement développé.

Règle 2
Les collisions sont souvent la conséquence d’une vitesse excessive, d’un comportement incontrôlé ou d’une observation insuffisante de la circulation sur la piste. Le skieur doit pouvoir s’arrêter, virer ou évoluer à la limite de sa visibilité.
Il doit aller lentement dans les zones encombrées et notamment au sommet, au bas des pistes et aux abords des remontées mécaniques.

Règle 3
Le ski et le snowboard sont des sports d’évolution libre où chacun peut aller à sa convenance mais en respectant les règles, en tenant compte de ses capacités personnelles et du contexte momentané.
La priorité est due au skieur et/ou snowboarder qui précède. Celui qui avance derrière un autre doit conserver une distance suffisante pour prévenir toutes évolutions du skieur et/ou snowboarder qui le précède.

Règle 4
Les obligations du skieur qui dépasse un autre usager restent impératives jusqu’à la complète exécution du dépassement et de telle façon que ce dépassement ne cause aucune difficulté au skieur et/ou snowboarder dépassé. Cette obligation s’impose aussi au passage à proximité d’un skieur et/ou snowboarder arrêté.

Règle 5
L’expérience prouve que la pénétration ou le départ après un arrêt sur la piste peuvent être la cause d’un accident. Il est donc impératif que le skieur qui démarre, s’insère harmonieusement dans la circulation générale de descente sans danger pour lui et pour autrui.
Lorsqu’il se trouve alors en mouvement – bien que lentement – il jouit de nouveau du privilège selon la règle 3 envers les skieurs et/ou snowboarders plus rapides venant d’en haut ou par derrière.

Le développement de skis carving et de snowboards permet aux usagers d’exécuter des virages vers l’amont. En virant vers l’amont, les usagers se déplacent à contresens du mouvement général de descente. Il est donc impératif que les skieurs qui exécutent des virages vers l’amont s’assurent à temps par un examen de l’amont qu’ils peuvent le faire sans danger pour eux et pour autrui.

Règle 6
A l’exception des pistes larges, le stationnement doit se faire sur le bord de la piste. Il n’est pas tolérable dans les passages étroits ou sans visibilité de l’amont.

Règle 7
Les évolutions à contresens de la circulation générale sont perturbatrices et imprévisibles des autres skieurs et/ou snowboarders.
Les traces profondes faites par les pieds sont dangereuses.

Règle 8
Les pistes sont balisées selon leur degré de difficulté décroissante en noir, rouge, bleu, vert. Le skieur est libre de choisir sa piste.
Les pistes sont équipées d’une signalisation de danger et de barrage (fermeture). Il est impératif de respecter cette signalisation mise en place dans l’intérêt des skieurs et snowboarders.

Règle 9
L’assistance au skieur et/ou snowboarder est une obligation de morale sportive lorsqu’elle n’est pas une obligation légale. Elle consiste à donner les premiers secours, à alerter le service de sécurité et à protéger l’endroit de l’accident.
La FIS espère que le délit de fuite à ski et à snowboard sera sanctionné pénalement comme le délit de fuite sur la route, dans tous les pays où la législation ne le prévoit pas déjà (En France Article 223-6 du code pénal).

Règle 10
La relation des témoins est d’une grande importance pour la constitution d’un dossier d’accident. Chacun doit donc remplir ce devoir moral de personne consciencieuse.
Les rapports des services de sauvetage et de la police ainsi que des photos aident considérablement à déterminer les éventuelles responsabilités.

Conseils pratiques

Avant de partir aux sports d'hiver :

  • Préparez-vous physiquement déjà un ou deux mois avant votre départ : prenez l'habitude de marcher d'un bon pas en contractant vos abdominaux et vos fessiers. N'empruntez pas les ascenseurs et les escaliers mécaniques, ni à la montée, ni à la descente.
  • Un quart d'heure de gymnastique régulièrement tous les matins est un gage de mise en forme pour votre séjour de ski. Terminez toujours votre séance par quelques étirements.
  • Si vous êtes fumeur, essayez de réduire voire de supprimer votre consommation de tabac, vos poumons vous remercieront très certainement en altitude ...
  • Ayez une bonne hygiène de vie pour préparer votre corps aux efforts que vous allez lui demander. Privilégiez une nourriture relativement légère et bannissez toute forme d'excès.
  • Vérifiez vos contrats d'assurance : les secours sur piste comme en hors piste sont payants.

En arrivant sur votre lieu de séjour :

  • Faites vérifier votre matériel par un professionnel ( état des ski, réglage des fixations )
  • Récupérez un plan de la station et de ses pistes et repérez le lieu où sont affichées les informations concernant les remontées mécaniques et les pistes ( horaires, ouverture fermeture etc. ...)

Avant d'attaquer votre journée de ski :

  • Prenez un bon petit déjeuner.
  • Equipez vous convenablement en fonction des conditions météorologiques.
  • Echauffez-vous avant d'entamer votre première descente : quelques flexions et redressements sur vos jambes et quelques balancements avant arrière et latérales de celles-ci permettront à vos membres inférieurs d'être prêts à vous soutenir dans vos descentes à venir. De la même manière effectuez quelques rotations de votre cou, de votre buste et de votre bassin et terminez par quelques moulinets de bras pour vous chauffer les épaules.

Sur les skis :

  • Dosez vos efforts. Partez tranquillement, votre organisme continuera à s'échauffer progressivement.
  • Observez scrupuleusement les règles de conduite sur les pistes.
  • N'oubliez pas de manger et de vous hydrater : l'altitude, le froid et les efforts augmentent vos besoins dans ces domaines.
  • N'attendez pas d'être fatigué pour arrêter votre journée de ski : beaucoup d'accidents surviennent lors des dernières descentes.

Le B.A.-BA de la Sécurité

Priorité

[picto Priorite]

Pour des questions de visibilité, la priorité est toujours aux skieurs situés en dessous de toi. Il te suffit d’anticiper et de contrôler tes trajectoires pour éviter de les mettre en danger. Pour ta sécurité, ne skie pas sous la ligne d’un téléski.

Vitesse

[picto Vitesse]

Un accident n’est pas dû à la fatalité, il est souvent facile de l’éviter. Nous te recommandons d’adapter ta vitesse et tes trajectoires en fonction de ton niveau de ski, de la visibilité, de la difficulté de la piste et de l’état de la neige. Ralentis lorsque le trafic est dense et plus particulièrement dans les zones « débutants », près des files d’attente et en bas des pistes.

Arrêt

[picto Arret]

Sois toujours visible, les autres skieurs arrivent vite. Ne t’arrête pas dans les passages étroits ou derrière les bosses mais préfére les voix secondaires.

Signalisation

[picto Signalisation]

Les pistes et les remontées mécaniques sont dotées d’une signalisation, pour ta sécurité. Amuse-toi à la mémoriser et à l’observer scrupuleusement.

Assistance

[picto Assitance]

En montagne comme ailleurs, la solidarité est une valeur incontournable Prépare-toi à porter assistance, notamment en alertant le poste des pisteurs secouristes en cas d’accident.

Equipement

[picto Equipement]

Pour limiter les risques d’entorse du genou en cas de chute, fais vérifier et régler tes fixations par des professionnels. Pense aussi à enlever la neige entre tes chaussures et tes skis avant de chausser.

Protection

[picto Protection]

La tête et les yeux sont particulièrement exposés surtout chez les enfants. Pense à te munir d’un casque, de lunettes protectrices (indice > 3) et de crème solaire. En snowboard, protège tes poignets.

Assurance

[picto Assurance]

Vérifie que tu es correctement assuré. Les secours ne sont pas gratuits.