Loisir ou Compétition : Rejoignez un Club de la Fédération

Les disciplines du Ski Freestyle

L’Avenir est Prometteur pour le Ski Freestyle, le terrain de jeu ayant changé, ce n’est plus uniquement sur la neige que les freestylers exercent leurs talents, mais également dans les airs.L’amalgame des deux fait que la recherche de la Victoire se matérialise par la Créativité, l’Esthétisme, le Combat et le plus important de tous, le Plaisir …

L’alliance du ski et de l’acrobatie, de la rigueur et de la liberté. Le Freestyle représente le moyen de s’exprimer autrement sur la neige avec des skis. Chaque génération apporte ses innovations, c’est un ensemble de disciplines en perpétuelle évolution.

Bosses

Discipline olympique
Discipline spectaculaire dans laquelle, le skieur peut à la fois exprimer ses qualités de technicien dans les bosses et ses qualités d’acrobate lors de la réalisation de sauts.
Les épreuves se déroulent sur une pente allant de 26° à 32° pour une longueur de 210 à 270 mètres, tourmentée de bosses et de 2 tremplins de saut.

L’épreuve se compose d’une phase qualificative, d’une première finale à 16 coureurs suivie d’une seconde finale (« super finale ») à 6 coureurs.
La note décernée par 5 ou 7 juges dépend pour 60% de la technique, 20% des sauts et 20% de la vitesse.

Saut

Discipline olympique
Une discipline époustouflante qui demande un engagement hors du commun.
C’est l’équivalent sur neige du trampoline ou de la gymnastique.
Les skieurs s’élancent sur des tremplins à plus de 65 km/h pour monter à plus de 12 mètres de haut et réaliser des triples rotations avec vrilles.
Chaque concurrent se doit d’effectuer deux sauts différents.
La combinaison des sauts est jugée par rapport à un barème de difficultés et à la qualité d’exécution et de réception.

Skicross

Discipline olympique

Un parcours fait de rollers, de virages relevés, de sauts où les skieurs s’affrontent.
C’est une discipline spectaculaire mettant en valeur les qualités techniques et physiques de chacun.
La compétition se déroule par manches qualificatives.
Les qualifications se font au temps lors d’un passage individuel chronométré.
Les finales se déroulent par manche de 4 ou 6 skieurs, avec une élimination directe.

Le slopestyle

Discipline olympique

Le Slope style consiste à enchainer plusieurs modules du Freestyle, Tables (tremplins) et rails (barres de slide). A haut niveau, on trouve régulièrement 3 ou 4 tables et 3 rails. Concernant la Notation : la note globale appelée « overall » (Technique + style) pour chacun des 5 juges est données sur 100 points. La note finale affichée représente la moyenne des 5 juges et reste sur 100 points également. En qualification, comme en finale, Il y a toujours 2 ou 3 passages par coureur et le meilleur compte.

Half-Pipe

Discipline olympique

L’enchaînement de figures dans un demi cylindre aux parois verticales.
Discipline dérivée du snowboard qui convient parfaitement aux skieurs.
La hauteur, la difficulté, la variété des manœuvres exécutées ainsi que le rythme de l’évolution sont les principaux critères de jugement. La  note globale appelée « overall »  (Technique + style) pour chacun des 5 juges est données sur 100 points.  La note finale affichée représente la moyenne des 5 juges et reste sur 100 points. En qualification, comme en finale, Il y a toujours 2 ou 3 passages par coureur et le meilleur compte.

Big-Air

Discipline alternative

Discipline spectacle par excellence.
L’objectif est de réaliser sur une grosse bosse des figures libres non régies par les règles habituelles de l’acrobatie.
Recherche de nouvelles positions, de nouvelles rotations.
La notation se fait par rapport à l’amplitude, la difficulté du saut, le style, la créativité et la maîtrise de la réception.